Echanges d'informations sur les chauves souris
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Reconnaissance des congénères par la voix d'écholocation

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
yoda

avatar

Nombre de messages : 130
Age : 40
Localisation : Nantes
Date d'inscription : 15/05/2007

MessageSujet: Reconnaissance des congénères par la voix d'écholocation   Jeu 11 Juin - 20:20

Citation :
Les chauves-souris sont capables de reconnaitre individuellement leurs congénères d'après leur voix d'écholocalisation, révèle une nouvelle étude financée par l'UE. Ces conclusions sont importantes car on sait peu de choses sur la manière dont les chauves-souris réussissent à voler en formation à grande vitesse dans le noir ou à éviter l'interférence de leurs signaux d�écholocalisation, par exemple.

Publiée dans la revue PLoS Computational Biology, l'étude a bénéficié d'un soutien de la part des projets de l�UE PASCAL (« Analyse des formes, modélisation statistique et apprentissage computationnel ») et PERACT (« Perception et action dans l�espace »), financées respectivement par les lignes budgétaires « Technologies de la société de l'information » (TSI) et « Ressources humaines et mobilité » du 6e Programme-cadre (6e PC).

Les vocalisations sont le vecteur le plus usuel de la communication ; toutefois, elles peuvent aussi transmettre de l'information sur l'identité, le sexe, la santé et le comportement d'un individu. Des recherches récentes ont révélé qu'à l�instar des humains, de nombreux animaux dont certaines chauves-souris, sont capables de reconnaitre d'autres individus de leur espèce en fonction des vocalisations sociales de ceux-ci.

Toutefois, outre leurs vocalisations sociales, les chauves-souris émettent également un flux constant d'appels d'écholocalisation ; elles analysent les échos de ces appels pour distinguer l'environnement.

Dans cette dernière étude, les scientifiques ont découvert que les chauves-souris de l'espèce des grands murins (Myotis myotis) peuvent distinguer individuellement leurs congénères en fonction des seuls appels d'écholocalisation, même si la communication ne constitue pas le but premier de ces appels. De plus, le son d'une voix individuelle d'écholocalisation diffère d'après la tâche effectuée, ce qui rend d'autant plus remarquable la capacité des chauves-souris de se reconnaitre les unes les autres.

A partir de là les chercheurs ont développé un modèle informatique de la manière dont les chauves-souris analysent leurs voix respectives. « Notre modèle suggère que les chauves-souris apprennent les appels moyens des autres individus et reconnaissent ceux-ci en comparant leurs appels aux moyennes retenues », écrivent les scientifiques.

« En simplifiant à l�extrême, on pourrait exprimer comme suit la règle de classification : « l'appel dont l'énergie basse se situe à environ 65 kHZ et l'énergie haute à environ 45 kHz appartient à la chauve-souris 3' », expliquent les chercheurs.

En conclusion, les auteurs notent que « malgré leur grande variété, les appels d'écholocalisation à large bande pratiqués par les chauves-souris contiennent des informations individuelles suffisantes pour leur identification. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Reconnaissance des congénères par la voix d'écholocation
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Chatte pas très sociable avec ses congénères.
» vos chiens sont ils sociables avec leurs congénères ?
» Mon chien a un comportement étrange avec ses congénères
» Mâle très agressif avec ses congénères (hors période de repro)
» Poulain aggressif avec ses congénères..Re episode 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
De petites merveilles... :: Les chiroptères :: Mode de vie-
Sauter vers: